Wayne McGregor

> biographie

> programme (pdf)

   
  Retour
 
1re
en France
 

Wayne McGregor | Random Dance

Entity
Pièce pour 10 danseurs et un quator à cordes - Création 2008 Avec la participation du Quatuor Desussy

Direction artistique et chorégraphie : Wayne McGregor
Musique : Detector by Joby Talbot, Jon Hopkins

Danseurs : Neil Fleming Brown, Catarina Carvalho, Agnès López Rio, Paolo Mangiola, Ángel Martinez Hernandez, Anh Ngoc Nguyen, Anna Nowak, Maxime Thomas, Antoine Vereecken, Jessica M Wright - Décors : Patrick Burnier - Costumes : Patrick Burnier - Lumières : Lucy Carter - Vidéo : Ravi Deepres
Coproduction : Het Muziektheater (Amsterdam), Sadler’s Wells (Londres), Biennale de la Danse de Lyon, DanceEast (Ipswich), Swindon Dance / Bath University ICIA / Wyvern (HST) (Swindon/Bath) - Avec le soutien de : Linbury Biennial Prize for Stage Design, Estate of Sir John Drummond (Quercus) Calouste Gulbenkian Foundation, University of California San Diego, PRS Foundation for new music - Wayne McGregor | Random Dance est en residence au Sadler’s Wells (Londres), et « Associate Company » de DanceEast (Suffolk) - Wayne McGregor est chorégraphe résident au Royal Ballet, Covent Garden.

Invité une première fois à la Biennale en 2004, le chorégraphe anglais Wayne McGregor, fasciné par l’univers des sciences et la notion de « corps technologique », s’est imposé partout depuis : au Royal Ballet, où il est chorégraphe résident, au générique de Harry Potter dont il signe les séquences dansées, à l’affiche de la comédie musicale Kirikou qu’il a mise en scène et chorégraphiée, et à l’Opéra de Paris où il a été invité à créer Genus pour le Ballet, une pièce inspirée des théories de l’évolution de Darwin. C’est avec sa propre compagnie Random Dance, que Wayne McGregor revient à Lyon présenter Entity: A Diptych, sa superbe dernière création high-tech. Traversée par une tension entre virtuel et physicalité, entre artificiel et naturel, ce diptyque visionnaire aux contrastes forts est porté par une troupe de danseurs virtuoses, rompus à la pureté des lignes très classiques, à la vitesse et aux constructions rigoureuses. Cette vision mécanique de la danse inspirée des neurosciences rappelle simplement que le vivant peut faire entrer l’art chorégraphique dans le XXIe siècle.

 
 
   

Le Transbordeur

Durée : 1h

Lundi 8 20h30
Mardi 9 20h30
Mercredi 10 20h30
Jeudi 11 20h30

Plein tarif
25 €

Tarif réduit
22 €